Voiture bioéthanol : une bonne idée ?

 

 

 

Les voitures roulant au bioéthanol sont rares en France de même que les stations équipées, de plus les constructeurs ne proposent plus de voiture pouvant rouler avec ce carburant à cause de la demande très faible.

 

Voiture bioéthanol : la production

 

Le bioéthanol peut être produit à partir de plusieurs aliments différents. En France comme dans le reste de l’Europe, c’est la filière betteravière qui est privilégiée avec 70% de la production. Ce légume offre un bien meilleur rendement que le blé, pour un hectar de betterave cultivé on produit 9 200 litres de bioéthanol contre seulement 2 400 litres pour le blé.

Après avoir été lavée, les betteraves sont découpées en fines lamelles qui seront ensuite placer dans de l’eau pour obtenir un jus vert. Ce jus va être fermenté pour le transformer en alcool et va alors être distiller afin d’en extraire tout l’alcool en le séparant de l’eau.

L’éthanol obtenu va alors être déshydraté afin d’être débarrassé des dernières molécules d’eau dont il est composé. On obtient alors de l’éthanol pur qui peut être utilisé dans nos voitures.

 

Voiture bioéthanol : le carburant

 

L’éthanol produit sert à la fabrication de deux carburants différent, le SP95-E10 et le E85 ou superéthanol. Le premier est du sans plonb 95 classique avec 10% d’éthanol dedans alors que le E85 est composé de 85% d’éthanol et de 15% de sans plomb 95.

Le SP95-E10 est le carburant qui monte en puissance en France car son prix est plus faible d’environ 5 centimes à la pompe que le SP95 classique. L’avenir du bioéthanol dans les voitures est donc assuré et permet de réduire notre dépendance au pétrole étranger.

Malgré l’essor de ce carburant, les constructeurs ont arrêter de produire des voitures roulant au bioéthanol car la demande était trop faible. Pour information, le dernier étaitRenault/Dacia avec plus de 90% des immatriculations.