Mode d'emploi importation en Italie

 

Côté Italien :

 

 

Une fois réglé, vérifiez de bien avoir en votre possession, notamment, les documents originaux propres au véhicule :

il s’agit du libretto, l’équivalent italien de notre carte grise française, ainsi que du certificat de propriété, sur lesquels apparaitra la mention "annotata cessazione della circolazione per esportazione", mention stipulant que le véhicule aura bien été radié des fichiers d’immatriculation italiens.

 

 

Transit:

  • Une seule solution : faire appel à un transporteur italien

Depuis la nouvelle loi italienne du 14 juillet 2014, et la suppression des plaques de transit, l'Etat Italien exige une preuve de la livraison de la voiture au domicile de son nouvel acquéreur (à savoir le CRM, document de tansport, signé par l'acquéreur prouvant que la voiture a été livrée) pour effectuer la radiation du véhicule des fichiers italiens, nécessaire à l'immatriculation en France.

 

 

Se présenter en préfecture avec, en plus des documents habituels (document d’identité valide, justificatif de domicile) :

 

  • Libretto et certificat de propriété.

  • Quitus fiscal (à demander à son centre des impôts).

  • COC (certificat de conformité Européen, à demander au constructeur, ou encore sur internet, chez notre partenaire : EuroCoc

  • Contrôle technique français (italien effectué depuis moins de 6 mois

  • Facture d’achat ou cession de vente (si le vendeur est un particulier). 

 

Nous vous proposons notre assistance, et notre savoir-faire, pour chacune de ces étapes en vue de l'acquisition de votre véhicule.