Acheter sa voiture à l'étranger

 

Faire une affaire en achetant à l’étranger ? C’est possible, à condition de savoir s’y prendre...

 

Acheter son auto à l’étranger peut être une excellente affaire. Une fois que vous avez choisi votre modèle, la solution la plus simple est de passer par un mandataire. Mais, si vous avez du temps et pratiquez la langue du pays, vous pouvez acheter directement. Les conditions seront différentes non seulement en fonction du pays d’origine de la voiture, mais aussi de son âge.

 

  • Choisir sa voiture à l’étranger

  • Passer par un mandataire pour acheter

  • Les pièges à éviter selon le pays d’origine de la voiture

  • Acheter une voiture neuve en Europe

  • Acheter une voiture d’occasion en Europe

 

Choisir sa voiture à l’étranger

 

Avec la multiplication des sites de concessionnaires, de mandataires ou de vente en ligne, la recherche en elle-même ne pose pas de difficulté.

En revanche, il faut être vigilant quant aux équipements fournis en série et aux options. En effet, les véhicules ne sont pas équipés de la même façon dans tous les pays. Cela peut expliquer, en partie, l’écart de prix. Pensez à prendre en compte le coût des options pour savoir si vous êtes vraiment en passe de réaliser une bonne affaire.

Comparez toujours le prix de la voiture hors taxe, puisque vous paierez la TVA française à 19,6 % (plus d’éventuels frais de dédouanement et de mines si vous achetez hors de l’Union Européenne).

Enfin, APRIL vous déconseille d’acheter à l’étranger une voiture GPL : les normes n’étant pas encore uniformisées, vous pourriez rencontrer de grandes difficultés pour immatriculer votre voiture.

 

Passer par un mandataire pour acheter

 

Le mandataire se charge de tout : de l’achat, des documents, de l’acheminement du véhicule et des démarches légales et fiscales. Bien sûr, son intervention a un coût : environ 10 % du prix de la voiture. Mais comme les mandataires achètent les véhicules par lot, ils négocient souvent des prix plus concurrentiels.

Pour savoir s’il est rentable d’engager un intermédiaire, calculez vos frais de déplacement aller (sans véhicule) et retour en voiture, ainsi que le coût des formalités incluses dans le contrat du mandataire.

Si vous faites appel à un mandataire, assurez-vous de son sérieux. Vérifiez qu’il est bien inscrit auRCS et vérifiez son ancienneté. Vous signerez 2 contrats avec le mandataire : un premier mandat de recherche, limité dans le temps, pour lui permettre de trouver votre voiture, puis un second mandat d’achat et de livraison.

Le premier mandat est généralement gratuit. Le second mandat doit préciser le modèle, l’année (version française), le type de carburant, la puissance fiscale, le nombre de portes du véhicule, le coût total (acquisition, taxes, honoraires du mandataire et livraison) et les délais et le lieu de livraison.

 

Les pièges à éviter selon le pays d’origine de la voiture

 

Si vous avez décidé de vous passer du mandataire, vous devrez vérifier toutes les formalitésselon le pays d’origine de votre voiture, mais aussi selon les pays que vous aurez à traverser pour la rapporter en France.

Si vous achetez une voiture en Allemagne ou en Belgique, vous serez obligé de souscrire une assurance locale, même si vous avez déjà fait assurer votre auto pour l’étranger en France.

Dans le cas d’une voiture neuve, elle sera équipée de plaques d’immatriculation temporaires. APRIL vous recommande de vérifier que tous les pays que vous aurez à traverser autorisent de rouler avec ce type de plaques. Par exemple, si vous passez par l’Allemagne, vous devrez faire poser des plaques de transit (Ausfuhrkennzeichen, 250 €). La bonne nouvelle, c’est que les sociétés fournissant les plaques temporaires peuvent également vous fournir l’assurance allemande nécessaire.

 

Acheter une voiture neuve en Europe

 

Une voiture est considérée comme neuve si elle a moins de 6 mois ou moins de 6 000 km au compteur.

Vous n’aurez pas à payer de TVA puisque le véhicule est destiné à l’exportation. Si vous devez malgré tout vous en acquitter, vous pourrez demander ultérieurement un remboursement intracommunautaire en démontrant que vous avez payé la TVA en France.

Vous devez être en possession d’une facture ou d’un certificat de vente, du certificat d’immatriculation, du certificat de conformité européen, du carnet de garantie et de la notice descriptive.

Dans les 15 jours, vous devez payer les 20 % de TVA auprès de la recette des impôts de votre domicile. Il vous sera alors remis un quitus fiscal qui vous permettra de faire immatriculer votre voiture.

 

Acheter une voiture d’occasion en Europe

 

Une voiture est considérée comme d’occasion si elle a plus de 6 mois et plus de 6 000 km au compteur. Ici, les 2 conditions sont cumulatives. Si vous achetez votre auto à un particulier, vous n’aurez pas de TVA à payer, ni en France, ni sur place. En revanche, si elle est vendue par un professionnel, la TVA est exigible. Vous aurez 1 mois pour faire immatriculer votre voiture.