Nouveau Land Rover Discovery Sport

 

 

 

Elles s’enchaînent les unes après les autres, les stars du Mondial de Paris sont petit à petit dévoilées, les unes après les autres. Après le Vitara, le XC90, et le Outlander, c’est au tour de Land Rover de dévoiler son nouveau SUV : le Discovery Sport, qui succédera au Freelander après 15 ans d’existence.

Après avoir été aperçu en tenue de camouflage dans les rues de Paris, et immatriculé anglais, le Discovery Sport se dévoile.

 

Le design du nouveau Discovery Sport

 

C’est le premier de la nouvelle gamme « Discovery » de Land Rover, et ce Discovery Sport souhaite avant tout allier l’élégance à la fonctionnalité.

A première vue, le design semble irréprochable, lui-même pioché parmi les autres modèlesde Land Rover : Evoque, Range Rover, et Range Sport, on y retrouve des éléments de chacun concentré dans ce Discovery Sport. Bien évidemment, il reprend les traits du concept « Vision » présenté au Salon de New York en avril.

On notera tout de même de nombreuses similitudes avec le Range Rover Sport de dernière génération notamment grâce aux diodes, aux fines optiques, et au tracé du dessin arrière.

Un design réussi pour assurer la succession du Freelander (dont le nouveau Discovery Sport reprend le montant central noir), qui pourrait connaître une autre existence au sein de la marque Tata, propriétaire du groupe Jaguar Land Rover.

Le nouveau Discovery Sport se parera d’une configuration 5+2 places, le tout dans un volume et des proportions optimisés, permettant au nouveau SUV de profiter d’une grandehabitabilité dans un espace compact. Priorité à la famille !

« Notre défi a été d’associer design premium et polyvalence exceptionnelle. Les deux qualités doivent fonctionner en harmonie » a affirmé Gerry McGovern, Design Director and Chief Creative Officer of Land Rover.

 

 

 

 

A l’intérieur du nouveau Discovery Sport

A l’intérieur, on retrouve un esprit aventurier typique de la marque. Une grande qualité de fabrication associée à de de bons matériaux font de ce Discovery une voiture du segmentpremium. Le design statuaire de l’extérieur est retrouvé à l’intérieur avec une console centrale très droite et très ferme, le tout accompagné d’un grand écran tactile de 8 pouces, comme le veut la mode.

Un confort que l’on retrouve amélioré par rapport au Freelander grâce à une suspension arrière multibras mais qui aussi jouera sur l’habitabilité arrière des passagers, qui seront assis sur une banquette coulissante, permettant ainsi de faire varier le volume du coffre en fonction des besoins.

 

 

 

 

Le maître mot : technologie !

Le nouveau Discovery Sport affichera un équipement pléthorique, dont de nombreux qui seront des avant-premières. Il souhaite avant tout se placer dans le top du top en termes de sécurité, tant pour les passagers que pour les piétons. C’est d’ailleurs le premier de sa catégorie à recevoir un airbag piéton. Il recevra aussi un système de freinage d’urgence.

Il sera disponible en version deux, ou quatre roues motrices. Cette dernière version peut-être acquise soit avec une transmission intégrale permanente, soit avec un système du nom de « Active Driveline » qui permet de basculer automatiquement de 2 à 4 roues motrices en fonction du type de revêtement détecté par l’auto. Tout comme la plupart (voire tous…) des modèles de la gamme Land Rover, il devrait faire preuve de bonnes capacités de franchissement, dignes d’un vrai 4×4.

L’exclusivité des équipements disponibles sur le Discovery nous prouve une fois de plus le savoir faire de la marque. Il sera équipé d’un affichage tête haute, qui sera cette fois directement intégré dans le pare-brise, ainsi que de caméras sous la caisse permettant d’afficher virtuellement un capot transparent.

A quand l’Aston Martin qui disparaît ?

 

 

 

 

Les moteurs disponibles du Discovery Sport

Lors du lancement, le Discovery ne sera disponible qu’en 4-cylindres, avec des motorisations essence et diesel. On retrouvera un essence 2.0 Si4 et 2.2 Diesel. Ce dernier devrait être complété par un 2.0 turbodiesel ED4 qui sera disponible courant 2015, et qui limiterait les rejets de CO2 à 119g, en version 2 roues motrices.

Ces moteurs seront associés à des boîtes manuelles 6-rapports ou automatiques 9-rapports (!)

 

 

 

 

Le nouveau Discovery Sport sera construit et assemblé dans l’usine de Halewood à Liverpool, et sera proposé en parallèle de l’actuel Discovery. Il sera affiché à un tarif de34.600€ en version 4 roues motrices (seule transmission disponible au lancement) dont les angles d’attaque seraient de 21 et 25 degrés.