Nouveau Honda HR-V : le retour de la "Joy Machine"

 

 

 

 

Le Honda HR-V est de retour. Rappelez-vous de ce pseudo 4×4, limite préfigurant des crossovers aux formes improbables. Il est de retour seize ans plus tard pour conquérir le même marché qui a succombé au charme de la première génération.

Il se dévoilera officiellement au Mondial de Paris sous forme de prototype. Prototype qui, avouons-le, fait office de version définitive. Il s’agit en fait d’une version déjà connue au Japon sous le nom de Honda Vezel dont s’inspire très clairement le nouveau HR-V.

 

Un retour en arrière

 

Bien qu’il soit évidemment très moderne, le look qu’adopte le nouveau HR-V fait tout de même penser à l’ancienne génération, qui lui donne des faux airs de coupé. Ou des airs de faux coupé. Ces derniers seront accentués par des lignes nettes et dynamiques.

Notons aussi que cet air de coupé est renforcé par les poignées de porte à l’arrière dissimulées dans les montants, un toit très bas, et des lignes de caisses très marquées qui remontent vers l’arrière.

A l’habitude de Honda, l’habitabilité intérieure est de rigueur, tout comme la modularité. C’est ainsi qu’à l’image de la Jazz ou la Civic, on retrouve les fameux « sièges magiques »dont l’assise se relève contre le dossier afin de laisser plus de place entre les sièges avant et arrière.

Bien évidemment, il est possible de rabattre la banquette pour augmenter le volume de coffre.

 

 

 

 

D’autres détails ?

 

En termes de motorisations, on ne connaît pas encore comment se fera fourni le Honda HR-V, du moins avec certitude. Il est probable qu’il soit doté du 1.6 i-DTEC de 120ch déjà présent sur la Civic et le CR-V, ainsi que d’une motorisation 1.5 essence.

C’est d’ailleurs cette dernière qui servira de base à la future motorisation hybride, le tout accouplé à un double embrayage.

Concernant les tarifs, nous n’avons aucune information les concernant. Il faudra attendre patiemment le Mondial de l’Auto pour en savoir plus.