Ferrari F60 America, le grand bleu version USA

 

 

 

Nous vous avions déjà parlé, avec ce qui aurait pu s’appeler la Ferrari Blu Nart, et la marque au cheval cabré l’a fait : elle a présenté le cadeau d’anniversaire des 60 ans d’existence de la marques aux Etats-Unis. Et c’est un beau cadeau. Il manque seulement le gâteau.

Il s’agit là d’une version Spider de la F12, et vu ce qu’il s’y cache, elle promet une bonne carte de fidélité chez l’ORL.

Un événement, à l’échelle américaine

Cela s’est produit ce weekend. Pour fêter les 60 ans de présence de la marque sur le territoire, la ville de Los Angeles s’est transformée en véritable récital a V12 (et autres), accueillant ainsi plus de 1.000 Ferrari dans l’unique but de rendre hommage à Luigi Chinetti, l’importateur de la marque.

Ce Luigi en question n’est pas une personne comme une autre chez Ferrari. En plus d’être importateur, il a été également l’auteur de la première des neuf victoires lors des 24 Heures du Mans en 1949 sur une Ferrari 166 MM. Il est également le fondateur de l’écurie de course NART (North American Racing Team), d’où le nom.

C’est samedi soir lors d’un gala haut en couleurs et en rugissement que le cadeau a été livré.

 

 

 

 

Une Ferrari ultra limitée

Le cadeau en question, c’est une Ferrari baptisée F60 America. Il s’agit d’un cabriolet dont la production restera strictement limitée à 10 exemplaires déjà tous vendus pour le simple billet de 3 millions d’euros.

Pourquoi 10 exemplaires ? La F60 America fait référence à une icône de chez Ferrari, mais qui n’a jamais apparu au catalogue. Il s’agit de la Ferrari 275 GTS4 Spyder, un modèle basé sur la 275, mais dépourvu de toit. Il s’agit d’une Ferrari d’une rareté extrême dont Steve McQueen était l’un des 10 propriétaires.

Autre exclusivité, bien que nous connaissions toutes les Ferrari comme étant rouges, voire jaunes, il se trouve que ces 10 exemplaires ne seront produits qu’en couleur bleue, avec les bandes blanches, références à l’écurie NART. Bien que cette Ferrari soit inspirée de la F12 TRS, elle garde tout de même une très large exclusivité avec des ouïes de capots spécifiques (nommées Naca), une calandre très spécifique, et une aérodynamique travaillée spécifiquement pour ce modèle.

Cette dernière est notamment améliorée au niveau des flancs, qui permettent une meilleure circulation de l’air. Enfin, l’arrière de la voiture a été légèrement modifié, avec notamment une paire de feux plus gros, et un immense diffuseur.

 

 

 

 

Et quel intérieur !

Il en reste tout autant spectaculaire que l’extérieur. Alors que le passager sera confortablement installé dans un baquet noir, le pilote quant à lui prendra place dans unsiège en cuir rouge vif, face à une instrumentation entourée de la même couleur.

Petit détail qui vaut son pesant d’or, les deux sièges se voient dotés en leur centre d’unmotif représentant le drapeau des Etats-Unis.

Encore mieux, la F60 America ne pourra rouler que dans une certaine configuration. Il sera impossible de dépasser les 120 km/h capote fermée ! Elle est conçue pour que vous puissiez profiter pleinement du V12 6.2 de 740ch qui promet une sonorité très (très) puissante.