Comprendre les différents types de frein

 

 

 

 

Le frein est un système d’absorption de chaleur basé sur le frottement de rotors (pièces mobiles) sur des stators (pièces fixes). Il se base sur la dissipation de l’énergie cinétique du véhicule en énergie thermique. Cependant, il existe plusieurs types de freins. Petit guide pour s’y retrouver…

Le frein moteur

Le frein moteur permet de ne pas trop utiliser les freins tels que nous les entendons, notamment lors de longues descentes ou de conduite en montagne. Il s’utilise aussi dans le cadre d’un système de freinage défaillant ou en surchauffe de ce système. Le principe ? Rétrograder pour faire ralentir le véhicule. De même, il est souvent recommandé de s’en servir dans les phases de décélération pour ne pas solliciter en permanence les freins. En outre, il offre une réelle diminution de consommation de carburant ! Attention toutefois à ne pas réduire les rapports de vitesse trop rapidement au risque d’entraîner un surrégime du moteur qui serait fatal sur le long terme à la boite de vitesse.

 

 

 

 

Le frein de stationnement

Le frein de stationnement, aussi nommé frein de parking ou encore frein à main, permet d’immobiliser le véhicule à l’arrêt grâce à un levier. En aucun cas il ne sert à freiner pour ralentir ! Grâce à ce type de frein, il est possible de laisser une voiture en stationnementdans une pente, de démarrer en côte, ou encore d’empêcher la voiture de reculer. Certains modèles de voitures récents ne possèdent pas ce frein dit de secours qui a longtemps été obligatoire car ils utilisent un frein de stationnement électrique sans mécanisme de secours.

Le frein à disque

Au départ utilisé dans l’aviation, ce n’est qu’en 1953 lors des 24 Heures du Mans que le frein à disque fait son apparition sur une Jaguar Type C remportant l’épreuve. Citroën sera le premier constructeur à reprendre ce type de frein en 1955 sur son modèle DS19. Dès lors, voitures de sport et voitures de luxe s’équipent petit à petit de ce système de freinage, qui repose sur la transformation de l’énergie cinétique de la voiture en chaleur. On pose des plaquettes qui établiront un frottement sur un disque fixé sur le moyeu de la roue. La force de frottement entre les deux va donner lieu au couple de freinage.

 

 

 

 

Le frein à tambour

Le frein à tambour est un système de freinage possédant une cloche dans laquelle on trouve deux mâchoires munies de garnitures. C’est grâce à des cames ou des pistons qu’elles s’écartent afin de provoquer un frottement. Les cames sont mises en route mécaniquement (câble) alors que les pistons sont actionnés via une commande hydraulique. Ce système de freinage possède un inconvénient majeur cependant : le risque de blocage des roues très dangereux pour la stabilité du véhicule. Il est de plus en plus remplacé par le frein à disque.