Comment nettoyer son moteur ?

 

Le nettoyage d’un moteur est un procédé à ne pas prendre à la légère. Bien qu’un moteur propre soit un énorme avantage au moment de la vente, il s’agit avant tout de ne pas l’abîmer !

Le moteur est l’organe principal de votre voiture, autant mécaniquement qu’électroniquement. Il faut évidemment proscrire les lavages au Karcher qui peuvent endommager les circuits électriques et autres composants.

Seulement sachez que la graisse et la poussière qui s’accumulent dans votre moteur font un parfait mélange qui protégera votre moteur de la rouille.

Le matériel nécessaire

Afin de bien nettoyer votre moteur, il est important d’avoir les bons « outils ». En fait il s’agit plus d’objets que vous utiliserez plutôt que d’outils à proprement parler. Voici la liste du matériel :

  • Des sacs plastiques

  • De la ficelle

  • Un dégraissant

  • De la cire de protection

  • Une éponge non-agressive

 

 

 

 

Les précautions avant de commencer

Sachez que nettoyer un moteur est une opération délicate. Si de l’eau venait à s’infiltrer dans les composants mécaniques, ceux-ci pourraient être touchés par la rouille. Il est possible par exemple que de l’eau s’infiltre sous le cache-culbuteurs et puisse faire rouiller les bougies et les rendre inutilisables.

Une fois votre moteur propre et débarrassé de la graisse poussiéreuse qui le recouvrait, il sera beaucoup plus sensible à la rouille, d’où l’utilisation d’une cire de protection, plus efficace que les crèmes ou vaporisateurs de protection moteur.

Cependant, de nombreux éléments de votre voiture vivent de manière plus sereine sous une couche de graisse. Nous pensons notamment aux cosses de batteries et aux autres pièces qui bougent les unes par rapport aux autres et qui sont visibles dans la baie moteur.

Pour procéder à un nettoyage dans les « règles de l’art », il est judicieux que le moteur soit tiède, et non pas chaud pour éviter l’évaporation des produits nettoyants. Enfin, évitez un nettoyage par grand froid.

Enfin, sachez que le nettoyage d’un moteur est une opération qui peut s’avérer polluante. Il est donc judicieux soit de mettre les produits en quantité limitée, soit de pouvoir récupérer l’eau usagée si possible.

Ci-dessous, un alternateur.

 

 

 

 

C’est parti !

Avant toute chose, repérez les composants sensibles de votre moteurs. Il peut s’agir del’alternateur, le calculateur, la boîte à fusibles, bref, tout ce qui est électrique ou fragile. Pensez à protéger ces composants en les cachant dans les sacs plastiques et en les maintenant « hermétiquement » fermés grâce à la ficelle.

Une fois tous ces éléments bien protégés, pulvérisez du dégraissant sur le haut-moteur, laissez couler le dégraissant, et pulvérisez une deuxième fois. Si la zone pulvérisée est accessible, n’hésitez pas à passer un coup d’éponge (qui ne raye pas) avec le côté rugueux pour que le produit soit présent partout. Enfin, vous pouvez rincer à l’eau, mais prenez garde à rester éloigné des composants électroniques.

Laissez ensuite l’eau s’évaporer, sauf si des éléments sensibles ont été touchés, auquel cas il faudra opter pour un séchage à la main.

C’est terminé, vous pouvez redémarrer votre moteur.