BMW M5 et M6 à 4 roues motrices, ça se précise...

 

Le nouveau patron de BMW M évoque l'utilisation d'une transmission intégrale pour les futures M5 et M6.

 

Voilà plus d'un an que certaines rumeurs et déclarations annoncent que les futures BMW M5 et M6 pourraient adopter la transmission intégrale. Franciscus van Meel, qui a pris la tête de BMW M ce 1er janvier 2015 après avoir notamment dirigé la branche Quattro d'Audi entre 2012 et 2014, abonde dans ce sens et le justifie par la course à la puissance de ce type de voitures, rendant difficle la transmission efficace du couple par les seules roues arrière.

"Si nous continuons à augmenter la puissance (...) alors les M5 et M6 de prochaine génération auront probablement tellement de couple que nous devons réfléchir à ces solutions (la transmission intégrale, NDLR)", dixit le responsable.

 

Une question d'équilibre

L'homme précise toutefois qu'il s'agirait d'une transmission favorisant l'essieu arrière afin de ne pas perdre en personnalité ou en plaisir. "Si nous prenons la direction d'une transmission intégrale, ce sera vraiment pour nous une propulsion avec plus de traction", explique-t-il.

Franciscus van Meel dément en revanche le développement d'un nouveau break M5 Touring : "Ce type de carrosserie n'est populaire ni en Chine, ni aux Etats-Unis. Et comme les USA sont notre plus gros marché, nous ferions un modèle dont notre plus plus gros marché ne veut pas."

X3 M et X4 M en vue ?

Le patron de BMW M laisse tout de même entendre que le badge "M" pourrait se retrouver sur de plus nombreux modèles de la gamme BMW. Cela pourrait passer par des X3 M et X4 M, ainsi que sur le développement de la ligne M Performance, rivale des Audi S et désormais Mercedes AMG Sport.