Acheter sa voiture à l’étranger, une fausse bonne idée ?

 

’il est aujourd’hui très facile d’acheter une voiture neuve chez nos voisins de l’Union Européenne, il convient cependant de prendre certaines précautions. Voici quelques conseils qui vous permettront d’éviter les (nombreux) pièges…

Acheter sa voiture en Europe : est-ce vraiment moins cher ailleurs ?

SI vous êtes dans le processus d’achat d’une auto, vous êtes à l’affût du meilleur prix. Et vous avez raison. Dans ce cas-là, vous pouvez être tentés d’aller rendre visite à nos voisins européens chez qui les véhicules sont tellement moins coûteux ! Et bien sachez que vous avez tort (en partie).

En effet, dans tous les pays, le prix est fixé en fonction de l’offre et de la demande. La concurrence intervient aussi, « l’écoulement » du modèle également. Et à ce petit jeu, figurez-vous que bien des modèles sont moins chers en France qu’à l’étranger !

Certes, pour les véhicules neufs, le pouvoir d’achat de la population locale, la stratégie commerciale de la marque et la fiscalité du pays peuvent faire chuter le prix d’un modèle. Il peut être aussi intéressant de saisir les réductions dans des pays où la TVA est élevée (Norvège, Pays-Bas, Danemark), puisque vous paierez cette de votre pays, la France. Mais cela n’éliminera jamais les risques liés à un achat à l’étranger, détaillés plus loin dans cet article.

Le cas particulier de l’achat d’une voiture d’occasion en Allemagne

Pour les voitures d’occasions, la donne est un peu différente. Ainsi, l’Allemagne est intéressante, surtout sur le haut de gamme et les modèles puissants, car l’offre est plus importante qu’en France. Cependant, on parle ici uniquement d’occasion et d’un segment bien précis…

Donc, avant d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs, prenez le temps de rechercher les meilleurs prix en France. Avec une négociation bien menée, dans la plupart des cas, vous trouverez votre bonheur chez nos concessionnaires nationaux, ou même chez des particuliers.

Les points de vigilance, conseils et démarches

Portée et mise en œuvre de la garantie

Parfait : vous avez acheté une voiture moins chère en Europe. Aïe, vous tombez en panne quelques mois seulement après. Pas de souci, vous savez que la garantie légale du constructeur sur les véhicules neufs achetés à l’étranger est valable en France.

Oui mais le garagiste chez qui vous vous rendez estime que la panne n’entre pas dans le cadre de la garantie et il craint de ne pas être remboursé par le constructeur. Vous appelez votre vendeur à l’étranger qui vous affirme le contraire. Vous voilà dans une impasse.

Alors, c’est bien beau de penser à acheter moins cher, mais il est indispensable de prendre en compte les services associés. En cas de litige ou de panne, vous aurez nettement plus de difficulté à régler votre souci avec un correspondant étranger. Même si votre auto est toujours sous garantie. De toute façon, les garagistes Français n’aiment pas trop les véhicules achetés en dehors du territoire : question de remboursement des assurances…

Équipements de série et en option

Nous avons déjà évoqué les risques liés à la garantie. Mais il y a beaucoup d’autres pièges à éviter. Par exemple, un modèle français peut être largement suréquipé par rapport au même modèle étranger (ou le contraire). La plupart du temps, c’est aussi au niveau des finitions que les différences sont les plus sensibles.

Vérifiez donc la présence des équipements identifiés sur le modèle Français. Et assurez-vous que vous les retrouvez sur le modèle étranger. Testez aussi le bon fonctionnement de ces équipements et de toutes les options affichées. Parce que s’il y a défaillance sur l’un des éléments, pour retourner voir votre vendeur, ça peut vous prendre quelques heures de route…

Formalités administratives

Passons au bon de commande : doivent impérativement figurer le nom et les coordonnées du vendeur, le prix hors taxes, la date de livraison et le mode de financement.

Quand vous partirez au volant de votre voiture, le vendeur doit vous remettre ces 4 documents :

- le certificat de conformité communautaire (COC),
- le certificat d’immatriculation du véhicule (l’équivalent de la carte grise),
- le contrat de vente ou la facture acquittée à l’en-tête du garage,
- le carnet de garantie ou d’entretien du véhicule.

Au départ de l’étranger, vous circulerez avec des plaques d’immatriculation provisoires fournies par le concessionnaire. Arrivé en France, vous disposez d’un mois à compter de la date d’achat pour régler les formalités. Présentez-vous au centre des impôts pour payer la TVA (19,6 %) avec le certificat d’immatriculation. Ensuite, rendez-vous en Préfecture pour demander une immatriculation et une carte grise française. Vous aurez besoin du quitus fiscal (prouvant que vous avez payé la TVA), du certificat de vente et du COC.

Le paiement : attention aux droits de douane

Dans la (longue) liste des précautions à prendre si vous achetez votre auto à l’étranger, il y a le cas où vous payez en liquide : si vous transférez plus de 7 600 euros dans un pays étranger, vous devez obligatoirement faire une déclaration auprès des douanes françaises.

Immatriculer sa nouvelle voiture

En outre, prévenez votre assureur de votre achat et demandez-lui de vous faire parvenir sur le mail ou le fax du vendeur uncertificat d’immatriculation provisoire. Une fois rentré en France, contactez-le et finalisez votre contrat.

Mandataire auto et importateurs, la solution de facilité ?

Il existe aussi la solution du mandataire. Il s’occupe de tout pour vous à partir de vos recommandations : marque, modèle… Vous êtes ainsi notamment déchargés des contraintes administratives… mais votre interlocuteur prendra une commission. Les mandataires commandant par grand volume, vous pouvez obtenir des remises intéressantes. Mais attention aux arnaqueurs… Ce dossier vous aidera à limiter les risques. Dans tous les cas, que de précautions à prendre encore une fois !

Alors, au final, acheter France ou étranger ? En France ! Sans hésiter. Par patriotisme ? Un peu. Mais surtout parce qu’il vaut cent fois mieux payer un petit peu plus cher une auto dont vous savez qu’en cas de problème… il n’y aura aucun problème car votre vendeur est en France. Tout simplement.